Règlements Généraux
Politique de recrutement
Politique d’affiliation des nouveaux joueurs
Politique de libération des joueurs
Politique d’indemnité de préformation
Politique et formulaire de remboursement
Comité des plaintes
Code d’éthique de l’entraineur
Code d’éthique du joueur

Code d’éthique du parent

  • Avoir un comportement respectueux envers les arbitres, les entraîneurs, les joueurs et tous les spectateurs.
  • Appuyer les arbitres au lieu de critiquer leur travail, ne jamais discuter les décisions des officiels. Laisser le ou la capitaine ou les entraîneurs poser les questions nécessaires.
  • Aider les entraîneurs au lieu de critiquer leur travail, laisser travailler les entraîneurs dans une atmosphère favorisant le développement des enfants. Attendre le moment propice pour discuter calmement avec l’entraîneur concernant toute décision dont il n’est pas d’accord.
  • Aviser l’entraîneur, au moins 48 heures à l’avance, lorsque son enfant ne peut se présenter aux parties ou aux entraînements.
  • Prendre note que les joueurs et les entraîneurs seront disponibles 10 minutes après la partie.
  • S’assurer que son enfant arrive à  l’avance aux parties et aux entraînements, qu’il porte l’équipement approprié et son chandail dans ses culottes.
  • Encourager son enfant par sa présence lors de ses activités de soccer. Durant les parties, encourager l’équipe, aucun prénom de joueur ou joueuse ne devra être crié.
  • Demeurer dans les estrades ou aux endroits réservés pour les spectateurs. Applaudir les beaux jeux de tous les joueurs, quel que soit l’équipe.
  • Les joueurs et joueuses ont chacun un rôle à jouer et des objectifs personnels à atteindre. Encouragez-les à réussir.
  • S’assurer que son enfant participe pleinement aux entraînements et aux parties afin de faciliter son développement. En aucun temps, les buts de leurs enfants ne doivent être rémunérés.
  • Avoir une attitude positive constante, indépendamment des victoires ou des défaites. Vous pouvez être une excellente source de motivation pour vos jeunes ; le contraire est aussi possible.
  • Prévenir l’entraîneur de tout malaise ou état physique non propice à la pratique du soccer. Ne sous-estimez aucune blessure survenue lors de parties ou entraînements.
  • S’assurer de communiquer toute situation problématique qui persiste à l’administrateur approprié (directeur, vice-président ou président) si l’entraîneur ne corrige pas ladite situation.